Accueil » Articles

Interview de l'instructeur Bem-te-vi (Capoeira Brasil)

Choisissez une page : 


- Instructor Bem te vi -
capoeira-france.com : Et oui Patrick, ici Nelson en direct d'Apt avec à mes côtés...(hmm... désolé)
Donc nous voici à Apt en compagnie de l'instructeur Bem-te-vi que certains d'entre vous connaissent sûrement puisqu'il enseigne dans la région parisienne avec le groupe Capoeira Brasil (vous trouverez ses coordonnées à la fin de cette page).
Pour ce premier interview, nous avons voulu vous apporter quelques réponses aux questions que vous avez posées sur le forum de capoeira-france.com
Etant donné que l'instructeur Bem-te-vi est une personne qui s'intéresse de près aux traditions et à l'histoire de la capoeira, vous comprendrez pourquoi nous l'avons choisi pour répondre à ces quelques questions !

Pour commencer donc...Au niveau de la couleur des abadás, on entend souvent dire que la couleur prépondérante est le blanc. Pourtant on voit un peu partout des abadás de couleur et donc, pourrais tu nous expliquer l'origine de ces couleurs, pourquoi le blanc est considéré comme La couleur de référence ?
Instructor Bem-te-vi : L'abadá blanc, c'est une tradition qui vient de l'époque ou la capoeira n'était pas professionnelle mais les capoeiristes jouaient seulement pour leur plaisir, pour leurs loisirs, ils se retrouvaient à faire la roda le dimanche et généralement à la sortie de la messe ou des cérémonies afro-brésiliennes qui se déroulent et auxquelles on y va habillé en blanc.
Donc, c'est de là que vient la couleur blanche du pantalon de capoeira, l'abadá. C'est un mot d'origine africaine qui veut dire pantalon, ça signifie en fait le tissu au départ dans lequel étaient faits ces pantalons. Ce n'était pas vraiment des pantalons, plutôt des espèces de trucs grossiers qu'avaient les esclaves et qu'ils tenaient attachés avec une corde, de la vrai corde, comme un sac de patates qui est tenu pas un bout de ficelle. C'était pour les esclaves donc ça ne valait rien du tout.
L'abadá traditionnellement, on l'a gardé de couleur blanche alors aujourd'hui on voit des pantalons de toutes les couleurs, que les gens appellent abadás de couleur à tort puisque l'abadá est blanc, il faut dire que c'est une question de commerce etc..., et dans la roda de capoeira, le pantalon traditionnellement est blanc.


capoeira-france.com : On parle souvent de fédération de capoeira en France sans avoir jamais beaucoup d'informations à ce sujet. D'après ce que tu sais, est ce qu'un maître ou un gradé a monté une fédération en France ou bien est ce qu'il y a ce type de projet ?
Instructor Bem-te-vi : A ma connaissance il existe 2 fédérations en Franc.
Une qui a été crée par Mestre Beija-Flor il y a deux ans, j'ai participé aux réunions , créations, etc.. mais j'ai décidé de ne pas y adhérer.
Le problème d'une fédération de capoeira, c'est qu'une fédération c'est un cadre législatif, donc c'est forcément très réducteur en termes de descriptifs de l'art de la capoeira parce que soit c'est culturel soit c'est sportif. Mais il faut rentrer dans un cadre bien précis donc il faut rogner sur les bords, arrondir les angles, il faut couper partout et au final on ne reconnaît plus notre bébé et puis il y a effectivement le côté "je monte ma fédération parce que je veux être le premier, c'est moi qui vais tout contrôler, c'est moi qui vais dire qui va enseigner, qui ne pourra pas, quelles techniques vont être utilisées"...
Le problème c'est que le Brésil c'est 14 fois la France donc il n'y a pas "une" capoeira, mais il y autant de capoeira que de capoeiristes en France. Il y a trop de disparités pour qu'il y ait une union réelle au niveau d'une fédération et puis les capoeiristes sont des gens qui sont au départ foncièrement individualistes ou en tous cas clanistes. Chaque groupe fonctionne pratiquement comme un clan, c'est une tribu, il y a des alliances, c'est une politique incroyable.
Il y a une fédération qui existe en France, mais uniquement dans un cadre juridique, législatif, et à ma connaissance, elle n'est pas très active, pas reconnue, la preuve c'est que la plupart des gens ne savent même pas qu'elle existe.


capoeira-france.com : Que pourrait apporter le fait d’avoir une fédération mise en place d’une manière un peu indépendante, qui servirait tout le monde un peu de la même manière, que pourrait-on en attendre ?
Instructor Bem-te-vi : Une fédération qui fonctionnerait de manière indépendante du gouvernement ce ne serait pas une fédération, elle n’existerait pas en tant que telle. Une fédération, c’est le groupement d’association qui est reconnu d’utilité publique et affiliée à la Jeunesse et Sport (Ministère), sinon il n’ont aucun droit, ce ne serait rien de plus qu’une simple association, donc elle n’a aucune utilité part rapport à ce que je viens de t’expliquer. On fonctionne déjà, nous les capoeiristes, en association de manière indépendante et on fonctionne très bien comme ça, une fédé est juste un terme qui est utilisé de façon juridique, dans une cadre légal, une fédé, en général, on la crée quand il y a des besoins de sous, pour organiser des compétitions, des choses comme ça, mais comme la capoeira ne se pratique pas dans un cadre de compétition on est entièrement auto-géré, on auto-finance nos évènements c’est une tradition que le capoeiriste voyage beaucoup, on se rend service les uns les autres, donc une fédé. nous apporterait plus de problèmes que de solutions.


capoeira-france.com : Cela ne pose-t-il pas de problème quand tu veux enseigner, être reconnu éducateur sportif au niveau national, ou pour que la capoeira puisse être enseignée dans les écoles? Est ce qu’il ne faut pas justement la création de cette fédération ?
Instructor Bem-te-vi : Oui mais c’est un faux problème, pour qu'il y ait un brevet d’état, il faudrait déjà qu'une fédération soit reconnue, c’est sûr que au niveau de l’enseignement nous sommes dans un vide juridique complet, on pourrait même dire dans l’illégalité, on peut… on enseigne même déjà dans les écoles, les universités, etc... c’est pas un problème parce qu’on ne se place pas dans un cadre sportif, mais dans un cadre artistique, souvent proche du coté du spectacle, etc... on est intervenant en capoeira, comme on peut être intervenant en théâtre, etc... sans avoir forcément des diplômes nationaux qui reconnaît ce que tu es.


capoeira-france.com : Une autre question qui a été posée sur le forum de capoeira-france.com concerne les championnat du monde de capoeira. Est ce qu'il y a, si oui, connais tu les règles par rapport à une roda normale, leur déroulement ?
Instructor Bem-te-vi : Les championnats de capoeira que ce soit du monde, de France, du Brésil...Il existe des compétitions de capoeira, alors…tout a été fait, le meilleur comme le pire, la capoeira ne se prête pas à mon avis à la compétition.
La meilleur formule est celle qui aujourd’hui est la plus retenue, la plus courante pour les gens qui ont envie comme ça, de championnat, de compétition, c’est le fait de juger un groupe dans son ensemble, sur sa présentation, c’est à dire soit la musique, la qualité technique, le volume du jeu, la créativité… des choses comme ça, un petit peu comme on juge le patinage artistique, quelque chose comme ça, avec un système de points, de critères, plusieurs juges, sachant que ça reste très subjectif et que la capoeira est un milieu quand même assez fermé. Ils tirent toujours un peu la couverture à eux...
Au final, chacun reste sur ses positions, pensant qu’il est le meilleur, ou ceci ou cela et ça n’apporte pas grand chose. Mais aujourd’hui l’esprit de compétition de la capoeira n’est pas du tout présent, et les championnats ce n’est pas notre tasse de thé. C’est une toute petite partie la capoeira et qui n’est pas du tout représentative des gens qui font la capoeira.
Après on adhère, on adhère pas.
 
Merci à l'instructeur Bem te vi qui nous accordé cet interview pendant le stage organisé par Capoeira Brasil à Apt en février 2002. Vous trouverez ci-dessous les coordonnées de son académie à Paris...
 

Choisissez une page : 
Votre avis sur cet article :

Donnez votre avis sur cet article
Voir les commentaires déjà postés (10 commentaires)

Voir les données des manifestations citées :
  Stage organisé par Association Capoeir'Art Gruppo Capoeira Brasil Marseille à Apt le 15-02-2002

 
  Copyright © 2001, 2017 
  Tous droits réservés - Reproduction  interdite sans autorisation écrite. 
  
un site internet Emagma