Accueil » Articles

Stage de Tanus août 2002 : Berimbau d'Oc et Associaçao Maltas

Choisissez une page : 


photo 1

photo2
Une édition très intéressante que celle de cette année 2002 en ce qui concerne le stage de Tanus. Tout comme l'an passé, le stage a duré une dizaine de jours et a reposé sur l'enseignement exclusif de Mestre Ary, Manu, enseignant de l'association Berimbau d'Oc et organisateur de la rencontre, laissant sa place de "chef de malta" à son Maître brésilien.

Parmi les nouveautés de cette année, on notera l'arrivée en renfort de 4 réunionnais (Bily, Tiblou, Jean-Marie et Thierry) qui représentent le groupe "Moringue Angola", lui même en passe d'être affilié avec l'association mère du Maître (Associaçao Maltas).

Les capoeiristes de "Moringue Angola" ont pu nous apporter leur expérience au niveau du jeu et surtout une réalité dans la roda : sans se méprendre sur la forme du jeu, il ne s'agit pas de violence, mais d'une conscience qui doit pousser chacun à vraiment rester sur ses gardes et à ne pas faire de mouvements gratuits qui mènent très souvent à la rasteira, cabeçada ou au désintérêt de l'adversaire.

Ces réunionnais ont en quelques sorte officié comme des grands frères au sein du groupe (environ 25 personnes) et afin de rapprocher les trois parties que sont Brésil, France et Réunion, le maître a décidé qu'il feraient office de parrain pour les élèves baptisés à la fin du stage.

A ce sujet, Mestre Ary nous a soumis une réflexion très intéressante sur la raison de ce parrainage "élève de la métropole – capoeiristes réunionnais" : le maître constate depuis de nombreuses années un développement irrationnel des événements dans lesquels les élèves sont baptisés "à la chaîne" par des enseignants de groupes invités à ces manifestations. Il a noté qu'un des résultats de ce procédé était un manque de contact entre les baptisés et leur "parrain" et que le futur amenait parfois un élève à affronter son propre "parrain" dans une roda.
Pourquoi ? "Parce que l'enseignant n'a pas pris soin de connaître et de suivre l'élève qu'il a baptisé" nous explique le maître. C'est une des raison qu'il a avancé pour expliquer cet échange entre les association Berimbau d'Oc et Moringue Angola.

Une innovation importante qui sera appliquée dès l'année prochaine au niveau du stage sera sa fermeture aux personnes venant de groupes extérieurs : le stage sera destiné aux personnes ayant suivi les cours avec Berimbau d'Oc ou Moringue Angola et aux personnes souhaitant s'initier à la capoeira. Voilà une nouvelle qui déplaira à beaucoup vu que ce peu sembler une organisation un peu sectaire, mais l'explication du Mestre à ce sujet est claire : il a noté cette année encore plus que la précédente qu'il est très difficile en 10 jours de faire avancer un travail qu'il voudrait "continu" sur le reste de l'année lorsque des élèves ont déjà reçu un enseignement différent (dont la validité n'est à aucun moment remise en question) qui leur empêche d'absorber de nouvelles connaissances de manière objective. On rejoint ici un des points déjà discuté sur le site au sujet des apprentissages "mixtes", c'est-à-dire dont l'enseignement provient de différentes académies n'ayant pas forcément la même philosophie.

Un bémol tout de même : les personnes ayant déjà participé au stage pourront toujours se réinscrire vu les liens affectifs qui ont été tissé au cours de ces 10 jours.

En conclusion, c'est sans doute la première fois depuis la création du site que nous touchons à ce genre de problématique pendant le déroulement d'un stage. Ce fut une expérience très intéressante car elle nous a montré comment dépasser l'aspect physique de la capoeira et toucher à des notions plus abstraites et subtiles telles que le respect et la patience dans le travail effectué.
 
Merci à tous les participants de ce stage et principalement au Mestre Ary qui nous a accordé beaucoup de temps au cours du stage. Vous trouverez bientôt son interview sur le site, ne passez pas à côté ;)
 

Choisissez une page : 
Votre avis sur cet article :

Donnez votre avis sur cet article
Voir les commentaires déjà postés (4 commentaires)

 
  Copyright © 2001, 2017 
  Tous droits réservés - Reproduction  interdite sans autorisation écrite. 
  
un site internet Emagma