Accueil » Articles

1er baptême de l'association Ginga Camara - Toulouse - Octobre 2005

Choisissez une page : 


- Ginga Camara -

- Ginga Camara -

- Ginga Camara -
C'est pendant le week-end du 5 octobre qu'a eu lieu le premier baptême de l'association Ginga Camara de Toulouse, représentée par le professeur Tiago du groupe Capoeira Brasil et par Isabelle, présidente de l'association.
Pour ce premier évènement sur le sol Toulousain, les choses ont été faites en grand : invitation de plusieurs enseignants du groupe Capoeira Brasil et d'ailleurs, réservation d'un gymnase à une quinzaine de kilomètres de Toulouse pour le week-end et un programme chargé en cours.

Cela a été l'occasion pour nous de revoir certains capoeiristes comme le formando Juruna, le formado Cibriba (dont Tiago est l'élève), le formando Zé Pequeno (qui nous a offert une démonstration sur son aptitude a défier les lois de la gravité !), le mestre Sorriso de Senzala Montpellier, le professeur Molejo et l'instructor Barao du groupe Candeias, ainsi que beaucoup d'autres.
Sans y aller par quatre chemins, la présence du mestre Sorriso a été un véritable plus dans cette rencontre. Un plus au niveau de la musique tout d'abord, où il a su faire partager son talent aussi bien aux élèves qu'aux enseignants (nous publierons bientôt quelques mp3 sur une roda qu'il a dirigée). Un plus au niveau de l'expérience de la capoeira ensuite, expérience qu'il a su diffuser auprès de tous encore car comme il dit "les capoeiristes [NDLR : enseignants] ont besoin de mestre pour organiser ce type de rencontre et continuer à apprendre, à avancer...".

Il est d'ailleurs intéressant de constater que dans cette configuration, le nom du groupe de chaque capoeiriste ne revêtait pas une importance primordiale, le principal étant la connaissance d'un même art et la diffusion du savoir entre individus qui le vivent au quotidien.

La présence du formando Juruna a aussi pu être appréciée par les élèves qui ont reconnu en lui un excellent capoeiriste, mais aussi un très bon pédagogue, travaillant aussi bien avec les débutants qu'avec les avancés.

Etant donné le laps de temps restreint pour la quantité d'information à faire passer, l'intensité des cours a été relativement forte, laissant parfois les élèves fatigués avant d'enchaînner sur l'activité suivante (capoeira, roda, danse guerrière, cours d'accrobatie...). Mais comme nous le confie Tucano, le plus intéressant dans ce type de rencontre est sans doute "l'effort d'adaptation qu'il faut fournir pour pouvoir travailler avec les enseignants venus de tous bords [...] et revenir dans son académie en ayant incorporé de nouvelles techniques, tout en conservant son propre style...".

Fait insolite, la roda du samedi après-midi qui a eu lieu sur le terrain de foot acollé au gymnase à fait sortir du sol des dizaines de lombrics.
Ce phénomène serait du aux vibrations des instruments (principalement l'atabaque) et aux réceptions des joueurs après leurs accrobaties. Enfin, c'est toujours bon à savoir s'il vous manque des vers pour aller à la pêche ;)

Pour terminer, nous remercions vivement Tiago et Isabelle qui ont su organiser une rencontre où les élèves ont vraiment été au centre des préoccupations. Rendez-vous en 2006 pour la prochaine édition de cette rencontre.
 
Un grand merci à Tiago et à Isabelle pour leur accueil, ainsi qu'à tous les enseignants et élèves que nous avons rencontrés lors de ce baptême.
 

Choisissez une page : 
Votre avis sur cet article :

Donnez votre avis sur cet article
Voir les commentaires déjà postés (0 commentaire)

Les coordonnées des académies citées :
   Ginga Camara Toulouse (Capoeira Brasil)

Les galeries photo :
  1er baptême Ginga camara - octobre 2005

 
  Copyright © 2001, 2017 
  Tous droits réservés - Reproduction  interdite sans autorisation écrite. 
  
un site internet Emagma