Accueil » Articles

Arte Negra Bordeaux - avril 2006

Choisissez une page : 


- Zé Mario -
Compte rendu de stage - Arte Negra Bordeaux 14-17 avril 2006

Merci Cacique ! Merci aux élèves d'Arte Negra Bordeaux! Merci d'avoir organisé une telle rencontre !
Invité d'honneur, le mestre Zé Mario, fondateur du groupe Arte Negra, a supervisé du haut de ses 57 ans cette rencontre et créé le lien entre les différentes générations de capoeiristes n'ayant pas tous la même approche "dessa arte negra".
Quand Zé Mario parle de capoeira, il parle avant tout de capoeira angola, car il ne faut pas oublier qu'il a commencé à pratiquer dans les années 60 et que son chemin l'a amené à fréquenter de nombreux angoleiros dont le célèbre mestre Caiçara.
Son affection est définitivement tournée vers la capoeira qui appelle "angolinha" : cette capoeira basée sur le jeu et exempte de violence, cette capoeira qui viendrait des descendants des angolais mêmes.
Evidemment, le "style" de jeu de la nouvelle génération d'Arte Negra est très démonstratif et n'a rien à voir avec la capoeira angola d'un mestre Moraes, d'un Cobra Mansa ou encore d'un Manoel : la capoeira pratiquée met en avant la prouesse physique, la technicité, une capoeira très pointue où la vitesse et la maîtrise du corps sont essentielles.
Ce qu'il faut donc comprendre c'est que le mestre Zé Mario conçoit tout à fait une pluralité dans la capoeira : son affection forte pour la capoeira angola ne l'empêche pas d'adorer voir ses élèves exécuter des floreios et devenir ce qu'il appelle de "bons professionnels de la capoeira".
Cette pluralité des capoeira, Cacique, organisateur de la rencontre, a su la reproduire dans son événement en invitant notament le mestre Marcelo Angola et les Angoleiros do mar : Fubuia (Paris), Bizarro (Lille), Café (Rennes) et Charreu (Lauzanne).
Du coup, une journée a été dédiée dans sa quasi totalité à la pratique de la capoeira angola : les élèves ont pu prendre des cours avec Fubuia, le mestre Marcelo Angola, jouer dans des rodas angola. Pas d'accrobaties, du jeu, simplement.
La fusion des styles entre les angoleiros do mar et les autres enseignants a très bien fonctionné. Marcelo Angola nous explique que cela est en partie dû à la capoeira qu'il enseigne, une "capoeira angola de rue", car pour lui, la capoeira a un lien étroit avec la rue, un lien bien plus ancien que la pratique sportive et encadrée qui se fait dans les académies. L'angoleiro doit donc pouvoir s'adapter à un jeu plus rapide et plus martial.
Cela donne des situations intéressantes que vous retrouverez dans la galerie photo de la rencontre.
Enfin, les élèves d'Arte Negra, à l'occasion de ce baptême, ont offert un beau spectacle aux visiteurs : jogo de capoeira, accrobaties, maculêlê, puxada de rede etc... il est plutôt rare de voir les élèves d'une association tant impliqués dans l'organisation de leur événement.

 
Un grand merci à Cacique et aux organisateurs de l'événement (en particulier Patrick et Veronika) pour nous avoir accordé leur temps et nous avoir donné les moyens de suivre cette rencontre dans les meilleures conditions.
 

Choisissez une page : 
Votre avis sur cet article :

Donnez votre avis sur cet article
Voir les commentaires déjà postés (3 commentaires)

Les galeries photo :
  Stage Arte Negra Bordeaux - avril 2006

 
  Copyright © 2001, 2019 
  Tous droits réservés - Reproduction  interdite sans autorisation écrite. 
  
un site internet Emagma