Accueil » Articles

Epidémie de dengue à Rio : la capoeira fait de la prévention...

Choisissez une page : 




Roda de prévention.

Le Brésil connaît en ce moment l'une des plus violentes épidémies de dengue de ces cinquantes dernières années. Cette fièvre infectieuse transmise par un moustique, propre aux régions tropicales et bien que moins dangereuse que le paludisme, possède une forme hémorragique souvent fatale aux enfants et aux personnes agées. Depuis le début de l'année, le Secrétariat d'Etat à la Santé brésilien a signalé plus de 93 000 cas dont 54 000 sur la seule région de Rio de Janeiro et environ 90 décès sont officiellement attribués à cette maladie (52 à Rio !).

Devant l'urgence de la situation les pouvoirs publics se mobilisent et communiquent sur les dangers et les moyens d'éradiquer la maladie. Une responsable de la Communication de la Santé, Clarisse Aparecida Marassi nous exposent comment est venue l'idée d'une campagne de prévention plus ludique grâce à un art populaire que vous connaissez bien... la capoeira. Un article de plus qui illustre son potentiel pédagogique et son importance, sa reconnaissance dans le système éducatif brésilien.

L'entrevue est tirée du journal internet A Vox da Cidade, qui relaie les informations concernant Rio et sa périphérie. Elle est datée du 16 avril 2008.


Sport et informations marchent main dans la main. Pour le moins, c'est ce dont nous informe la coordinatrice de l'IEC (Information, Education et Communication de la Santé), Clarisse Aparecida Marassi. Tant et si bien que pour conscientiser les élèves sur les dangers de la dengue , à l'inverse des traditionnelles conférences, le public a assisté et participé à des rodas de capoeira spécialement dédiées au thème. Les rodas de capoeira vont ainsi se dérouler du 14 de ce mois jusqu'au 2 mai dans toutes les écoles de la municipalité, qu'elles soient minicipales, d'état ou privées. Quelques uns des participants jouèrent avec des vêtements à l'effigie du moustique porteur de la maladie, l' Aedes Aegypti.

Pour Clarisse, l'idée de la capoeira comme moyen d'information est née de la généralisation du thème. « Dans tous les médias, on parle de la dengue. C'est très important de débattre du sujet, mais si nous cherchons à informer d'une manière plus ludique, nous allons retenir l'attention des enfants et des adolescents plus facilement », explique la coordinatrice, nous informant que les rodas comportent des chants spéciaux enseignant les précautions nécessaires pour ne pas faciliter la prolifération des larves et des moustiques.

Clarisse raconte qu'après la capoeira vient le moment d'effacer les doutes. « C'est l'heure pour tous de poser leurs questions et de supprimer leurs doutes à propos du thème. Comme il y a toujours quelqu'un de la Vigilância Sanitária dans les rodas, les réponses à ces questions sont exactes », commente-elle.

Cependant, d'après elle, la conférence traditionnelle doit être réalisée dans les écoles. « Tous les professeurs sont en capacité de parler de ce sujet et nous leur demandons toujours d'en parler avec leurs élèves, mais même ainsi, nous avons pour projet de continuer à réaliser des conférences ». [...]

A vox da Cidade. 16 avril 2008.


La dengue peut facilement être soignée mais avec l'appauvrissement des populations au Brésil qui rend l'accès aux soins difficile, le développement des favelas ou autres bombas -bidonvilles-, la lenteur de l'administration, l'épidémie gagne du terrain. Certaines sources affirment qu'au cours de sa vie, 50 % de la population carioca aurait déjà contracté cette maladie.


Aussi, même si le nombre de cas est voué à baisser avec l'apparition de températures plus clémentes... ami capoeiriste qui t'apprête à partir en voyage au Brésil, n'oublie pas ta boîte de paracétamol car il n'existe pas de vaccin pour l'instant.

 

Choisissez une page : 
Votre avis sur cet article :

Donnez votre avis sur cet article
Voir les commentaires déjà postés (0 commentaire)

 
  Copyright © 2001, 2017 
  Tous droits réservés - Reproduction  interdite sans autorisation écrite. 
  
un site internet Emagma