Accueil » Articles

Freedom. Arte retrace le combat des afro-descendants.

Choisissez une page : 



Docufictions, images archives, entrevues de Malcom X et de Martin Luther King, la chaîne européenne Arte nous propose de revisiter l' histoire de l' esclavage et du combat qui en suivit afin d' échapper à la ségrégation raciale.

 

Principalement centré sur le combat des afro-américains, Arte profite de la programmation pour dénoncer le passé colonial et esclavagiste de la France qui ne l' a officiellement reconnu que depuis peu...une concentration inespérée de documentaires très rares sur les chaînes hertziennes.

Beaucoup de sujets sont abordés, émeutes de Watts (EU) ou de Sowetho pendant l' apartheid, l'histoire de Jack Jonhson, premier noir champion du monde de boxe chez les lourds, la trajectoire politique de Malcom X...

Capoeira-france choisit de vous en signaler quelques uns :

- Espoir, vertu d' esclave.

Un film documentaire sur une affaire importante qui secoua l' histoire de la Martinique. En 1830 -soient quasi vingt ans avant l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises- des esclaves saisissent la justice afin de se plaindre des violences quotidiennes et chose alors inhabituelle, le juge donne suite à l' affaire.

Un film d' une incroyable précision historique qui reproduit les pièces juridiques et les actes de l' instruction, traces indélébiles d'un passé honteux (Arte) pour une affaire qui nous rappelle l' incroyable détermination dont ont fait preuve les esclaves.


- Les tabous de l'esclavage. Thema.

Bien qu' elle en soit le facteur principal, l'histoire de l' esclavage ne se résume pas seulement à la traite transatlantique orchestrée par les européens, et de nombreux royaumes africains y ont participé.

Deux films de Daniel Leconte, Chasseurs d' esclaves et Les esclaves oubliés abordent pour le premier, le combat des abolitionnistes en terre mauritanienne (qui a interdit l' esclavage en 2007 !) et pour le second, l'histoire de la traite orientale et arabo-musulmane, analysant les faits et les controverses qu' ils suscitent.

 

Malgré tout, le point culminant de la programmation demeure Racines (traduction française), une série télévisée américaine en 12 épisodes adaptée du roman Roots : The Saga of an american family d' Alex Haley qui en 1977, bouleversa les Etats Unis et créa une onde de choc au sein de la diaspora noire.


Peu enclin à regarder la télévision, il est rare que j' invite vivement à suivre une programmation mais la démarche de la chaîne franco-allemande méritait d' être saluée.

Voir le détail de la programmation.

http://www.arte.tv/fr/histoire-societe/Freedom/2032338.html


Et pour ceux qui auraient manqué le début, rassurez vous, tous les programmes sont en multidiffusion.

 



Racines. La série qui révéla au monde le destin de l'africain Kunta Kinté.


En 1977, c'est un coup de tonnerre dans la production télévisuelle américaine. Pour la première fois, une série retrace l' histoire douloureuse de l' esclavage aux Etats-Unis, conférant aux personnages une réelle identité et non plus une simple image de victime. Un tournant dans les schémas de représentation des afro-descendants et de leur revendications.

Récession économique qui creuse les différences sociales, assassinats politiques, émeutes pour les droits civiques qui prennent toujours plus d'ampleur, l' Amérique de la fin des années 1970 mène sur son sol, une véritable guerre sociale et c' est dans ce contexte contestataire que l'auteur noir américain Alex Haley reçoit le prix Pulitzer en 1977 pour son roman Roots : The Saga of an american family traduit en français sous le titre Racines (disponible en livre de poche chez J'ai lu).

Un roman contesté qui retrace l'histoire de sa famille au Etats- Unis, de la naissance en Afrique de son aeuïl Kunta Kinté, à sa déportation, sa réduction en esclavage et sa descendance. L'auteur est extrêmement controversé pour l' inexactitude de ses écrits, il est même accusé et condamné pour plagiat ; néanmoins, la prestigieuse chaîne ABC consciente du malaise social, en décelle le potentiel et décide d' en effectuer l' adaptation.


Loin des clichés romanesques de Autant en emporte le vent, Racines permet aux spectateurs américains de redécouvrir la violence et le caractère inhumain de ce pan de l' histoire car cette série, même si elle a un peu vieilli, prend le parti de ne pas faire de concessions : la réalité de la déportation, la sensation d'arrachement, les violences et les injustices inhérentes à la condition d' esclave jusqu' à la ségrégation malsaine d' aprés l' abolition, tout y est évoqué. Et pendant des semaines, des dizaines de millions d' américains vont se passionner pour l' histoire de Kunta Kinté et de ses descendants. Tant est si bien que la moitié des Etats- Unis est devant son poste pour le dernier épisode. La série remportant par la suite une trentaine d' Emmy Awards.

La série bénéficie d'un savoir faire dans la réalisation et la communication (musique de Quincy Jones...entre autres) qui pour certains va contribuer à apaiser les tensions raciales, ou y voient l'un des facteurs de progression des relations intercommunautaires. Pour l'auteur américain Franklin W. Knight, il ne semble en être rien.

Racines met en scène des personnages spécialement conçus pour que les téléspectateurs blancs (notamment de sensibilité de gauche) et non blancs (surtout la communauté noire qui se sent la plus menacée) y trouvent du réconfort. La série apaise le sentiment de culpabilité des blancs vis-à-vis de l’esclavage et donne aux noirs l’impression gratifiante que leur histoire a été héroïque et que leurs efforts n’ont pas été vains. Racines démocratise le politiquement correct.

Franklin W. Knight.


Toujours est-il que cette série posséde l' interêt de retracer l 'histoire et la réalité de l'esclavage dans un format accessible à tous. De la télévision intelligente ? Peut-être..à découvrir absolument.

 

Choisissez une page : 
Votre avis sur cet article :

Donnez votre avis sur cet article
Voir les commentaires déjà postés (0 commentaire)

 
  Copyright © 2001, 2019 
  Tous droits réservés - Reproduction  interdite sans autorisation écrite. 
  
un site internet Emagma