Accueil » Articles

Stage berimbau d'Oc, Tanus août 2001.

Choisissez une page : 


Tanus, la Bahia d'une semaine.
affiche du stage

Mestre Ary et Manu...

Une des soirées au coin du feu...

Mouais... pas mal pour un berimbau français :)
Le stage qui s'est déroulé à Tanus, petit village du Tarn voisin d'Albi, en août 2001 fut un stage un peu particulier.
En fait, plus qu'un simple stage, c'est une approche plus profonde de la capoeira et de sa culture qui a été proposée à ses participants, mais nous reviendrons sur ce point un peu plus tard.

Organisé par Manu, qui enseigne habituellement dans la région Toulousaine dans l'association Berimbau d'Oc, ce stage a été l'occasion de faire venir Mestre Ary Reza Brava de Salvador de Bahia avec qui il s'est affilié pour pousser la qualité et diversifier les enseignements prodigués par "Berimbau d'Oc".

Mestre Ary pratique la capoeira depuis plus de vingt ans et reste remarquable par l'intégrité et la conscience avec lesquelles il enseigne son art. En accord avec Manu, ils ont décidé de lancer ce concept de stage : le but est de faire venir Mestre Ary et si possible quelques uns de ses élèves les plus gradés en France chaque été pour effectuer un stage d'une durée de 10 à 15, jours principalement pour les élèves de Berimbau d'Oc mais aussi pour des élèves extérieurs à l'association dans la limite des places disponibles.

Afin d'assurer un bon suivi au cours du stage, le nombre de participants a été volontairement placé assez bas (environ 25 personnes). En contre-partie, le petit nombre de participants a grandement contribué à unir le groupe et c'est ainsi qu'une ambiance détendue et très conviviale a pu s'établir (il faut dire que des capoeiristes en vacances sont assez cool et ça contribue grandement à créer une bonne ambiance ;).

Etant logés (nourris, blanchis :) sur le lieu même du stage, c'est véritablement une immersion dans le monde de la capoeira que nous avons pu expérimenter. Cela ne signifie pas pour autant que cette dizaine de jours s'est limitée à des cours de capoeira intensifs et répétitifs ; au contraire, ce temps disponible a permis à Mestre Ary d'aborder calmement, étape par étape différents aspects de la capoeira.

Parmi ceux-ci, Mestre Ary a insisté sur le coté musical de la capoeira qui souvent n'est pas assez représenté dans les enseignements que l'on trouve sous nos latitudes. Les journées prévoyaient initialement l'emploi du temps suivant : un enseignement physique de la capoeira et du maculêlê le matin, suivi l'après midi d'un cours de musique de plusieurs heures.

L'importance accordée à l'enseignement de la musique avait principalement pour but d'ouvrir un peu les élèves sur la musique brésilienne qui ne se limite pas à celle de la capoeira et ainsi de travailler des rythmes qui serviraient à mieux comprendre la culture brésilienne et par là même celle des capoeiristes brésiliens.

D'un point de vue plus technique, les rythmes abordés furent ceux de capoeira, du maculêlê, mais aussi de nombreux rythmes afro-brésilien(excellent pour se défouler après 4-5h de cours :)

Etant donné le nombre de questions que les élèves se posaient sur la capoeira, le stage a aussi été l'occasion d'organiser de petites conférences ou chacun a pu poser ses questions à Mestre Ary. Ce type de conférence a couvert des thèmes divers tels que l'entrée dans la roda, les diverses formes d'un même mouvement en fonction des académies, la capoeira qui se pratique de nos jours en comparaison avec celle d'il y a 20 à Bahia, la violence dans la capoeira...

 

Choisissez une page : 
Votre avis sur cet article :

Donnez votre avis sur cet article
Voir les commentaires déjà postés (0 commentaire)

Les galeries photo :
  Stage à Tanus (Tarn)

Sequence(s) mp3 :
  Stage de Tanus, aout 2001, intro
  Stage de Tanus, aout 2001, première roda
  Stage de Tanus, août 2001, deuxième roda

 
  Copyright © 2001, 2017 
  Tous droits réservés - Reproduction  interdite sans autorisation écrite. 
  
un site internet Emagma