Accueil » Chroniques de cd audio, livres et DVD

Capoeira, um instrumento psicomotor para cidadania.

Capoeira, um instrumento psicomotor para cidadania. -
Editeur : , 2008-09-23

Deux auteurs Gladson de Oliveira Silva (Mestre Gladson) et Vinicius Heine (Professeur Vinicius) pour un livre qui –alors qu’il est sorti en juillet 2008- fait déjà référence en matière de pédagogie liée à la capoeira. Capoeira Um Instrumento Psicomotor para Cidadania aborde la capoeira d’une manière très complète : une approche éducative, pédagogique, culturelle et sociale. Le fruit de quarante années d’expériences diverses du processus d’enseignement et d’apprentissage de la Capoeira dans des contextes aussi divers : écoles, universités, académies, clubs et projets sociaux.

Le livre analyse comment la capoeira peut contribuer à la formation de l’être humain en sa totalité.

Nous sommes d’ordinaire assez frileux lorsqu’il s’agit d’ouvrages traitant de méthodologie liée à la pédagogie de la capoeira, car le Mestre n’est pas forcément ce que notre société entend comme pédagogue et la capoeira ne se dévoile pas au capoeiriste, il nous faut soulever le rideau et son apprentissage résulte d’une démarche consciente. Pourtant la sensibilité et le ton non-péremptoire de ce livre m’ont intrigué. Ainsi, aurait-il pu être une méthode ou un essai parmi tant d’autres mais la richesse des expériences énoncées et la pluralité de l’analyse de la capoeira faite par les auteurs méritait un petit détour.

 

Les deux auteurs de cet ouvrage -paru chez la plus importante maison d’édition en matière d’éducation physique au Brésil- sont professeurs de Capoeira du CEPEUSP (Centro de Práticas Esportivas da Universidade de São Paulo), du Secrétariat du Sport, Jeunesse et Loisirs de l’état de São Paulo et du projet Porta Aberta (Projeto Social développé au Parc Santo Dias – Capão Redondo- zone sud de la capitale pauliste). Le Mestre Gladson est un élève de Mestre Onça, lui-même disciple de Bimba. Ils font l’unanimité chez les professionnels de l’éducation physique et chez la plupart de leurs pairs capoeiristes.

 

Le livre est divisé en deux parties, la première consacrée à la conceptualisation des éléments qui font la spécificité de la capoeira ; la seconde, quant à elle propose une série d’exercices et d’activités illustrant la première.

La première partie est à mes yeux la plus intéressante et est divisée en sept chapitres : capoeira et citoyenneté, capoeira scolaire, le caractère ludique du jeu de capoeira, le processus éducatif, l’utilisation de matériaux pédagogiques, le rituel, l’enfant et la capoeira. 

 

Le premier chapitre aborde des concepts philosophiques et théoriques traitant de capoeira et citoyenneté ; le tout ,au travers, de réflexions sur le potentiel de cet art à promouvoir l’insertion sociale et la formation humaine face à des enfants, des jeunes ou des adultes qui vivent en situation de vulnérabilité sociale. Une compilation de témoignages d’élèves et de récits des expériences du projet Porta Aberta, un projet social qui existe depuis 2001 à São Paulo sous la coordination des deux auteurs. En outre, ce chapitre essaye de décortiquer la question de la violence au Brésil (tout un programme !), ses origines possibles et son influence sur la dynamique de la société.

Le second chapitre reste celui qui a su éveiller ma curiosité, en retraçant et en contextualisant l’entrée de la capoeira à l’école qui à l’instar de l’armée brésilienne au début du XXème siècle a su voir en elle un pendant à la traditionnelle gymnastique. Cette introduction a favorisé le développement de la capoeira comme activité physique, certaines équivalences existant même entre l’apprentissage de la capoeira et des diplômes universitaires liés au sport (obligeant. le capoeiriste à devenir professeur de sport afin d'enseigner dans le écoles). La première reconnaissance étatique pour certains, une absurdité pour d’autres. Les auteurs vont cependant au-delà en analysant l’importance de la capoeira dans le contexte scolaire comme une forme de sauvegarde de la culture populaire et comme un outil favorisant le développement intégral de l’élève, un vecteur sociabilisant. Conscient des évolutions que la capoeira  a du subir afin de se développer en milieu scolaire, ils déclinent par la même une réflexion autour de la question : « capoeira à l’école ou capoeira d’école ?".

Caractère ludique du jeu de capoeira, processus pédagogique et matériel utilisé. La lucidité, l’amusement, le jeu sont des éléments centraux de la méthodologie, la philosophie et la pédagogie du travail des auteurs. Ils détaillent ainsi le processus éducatif contenu dans l’apprentissage du jeu, des mouvements, de la musique et des chants. Favorables à l’utilisation de matériel pédagogique (la seconde partie est d’ailleurs entièrement dédiée à la mise en place d’exercices) soit sous la forme d’exercices appropriés soit par la mise en place de programmes avec des objectifs à atteindre, les co-auteurs expliquent comment mettre en valeur ce potentiel éducatif.

Après une analyse détaillée (assez complète d’ailleurs) du rituel dans les différents éléments de la capoeira, le dernier chapitre parle de l’importante relation entre la Capoeira et l’Enfant,  les motifs qui poussent les enfants à commencer, les bénéfices qu’ils en tirent, le rôle de la capoeira dans la promotion de la santé physique, mentale émotionnelle et sociale…

 

Le sérieux de cet ouvrage et la pluralité des exemples tout comme des matériaux ou références utilisés en font dés à présent un ouvrage incontournable pour celui qui s’intéresse à la conceptualisation de la pédagogie de la capoeira. Ecrit par des capoeiristes pour d’autres professionnels de l’éducation, il peut être un appui efficace dans la rédaction et l’explication de vos projets.

Néanmoins, il va s’en dire que sa lecture voire son assimilation ne fera pas de vous un pédagogue né et que cet ouvrage ne conserve qu’une simple valeur d’exemple.

 

Le Mestre Itapoan écrit à son sujet en dernière de couverture :

 

« Le sérieux avec lequel sont traitées les différentes facettes de la capoeira feront, assurément, de ce livre une lecture indispensable pour ceux qui croient en notre art de lutter en souriant, comme seuls nous brésiliens savons faire. Une étude définitive pour celui qui souhaite mener des enfants vers un travail responsable et divertissant, outre de montrer aux adultes comme il est facile d’être un enfant, comment faire pour réveiller l’enfant qui existe en chacun de nous. Je suis fasciné et prie les Orixás pour que ce livre atteigne bientôt le public. »   

 

guilhem. rédaction capoeira-france.


un ouvrage complet et sensible

 pleins de photos de bonne qualité

un peu ardu par moment

pas de traduction en français prévue pour l'instant !


  Postez un commentaire sur cette oeuvre...

 

 
  Copyright © 2001, 2019 
  Tous droits réservés - Reproduction  interdite sans autorisation écrite. 
  
un site internet Emagma