Accueil » Forum

retour à l'index du forum
[S'Enregistrer]  [Editer Profil]  [Liste des Membres
Non connecté - Login.
Index » » Votre avis sur les articles » » sujet
    poster une réponse à ce sujet
Sujet : Article : Les images plurielles de la capoeira aux risques du projet de fédération sportive délégataire.
Anonyme
Posté le 02-10-2008 à 16:18:57

Donnez votre avis sur l'article : 'Les images plurielles de la capoeira aux risques du projet de fédération sportive délégataire.' que vous pouvez consulter en cliquant ici
  répondre en citant  
inspector
3 messages

Posté le 02-10-2008 à 20:23:05

Ca me paraît un problème très important. De plus, l'expérience des arts martiaux ayant perdu énormément de profondeur en devenant sports de combat devraient nous alarmer.
Il y a quelques coquilles dans le texte. je veux bien me charger de les corriger ci ce travail sert. Par ailleurs, il est un peu long et difficile à lire, mais ça n'est jamais évident d'être à la fois concis et exact.
Le sport implique la compétition ; pour me laisser aller à être outrancier, j'estime que la compétition à haut niveau, impliquant de grands enjeux financiers, conduit inévitablement à une immoralité : l'important est de gagner, quitte à se doper, à tricher et à manquer d' "esprit sportif

  répondre en citant    voir le profil de inspector    email inspector    site internet de inspector  
jogolimpo
2 messages
Posté le 02-10-2008 à 21:21:50

interressant et complet...Pourquoi ne pas ouvrir un forum sur la question pour en débattre ensemble.
Merci pour toutes ces informations

  répondre en citant    voir le profil de jogolimpo    email jogolimpo  
Anonyme
Posté le 03-10-2008 à 00:14:34

Bonjour,

Il y a tout de même un gros problème, c'est qu'il est impossible de créer un club de capoeira dans certains endroits car les structures d'accueil obligent à ce que l'encadrant dispose d'un brevet d'état (c'est le cas sur mon lieu de travail) ... or sans fédération, pas de BE, et sans BE, pas de club !

Si vous avez des éléments pour m'aider, n'hésitez pas !

  répondre en citant  
Anonyme
Posté le 03-10-2008 à 09:14:56

La mise en oeuvre d'une fédération me semble intéressante :
- Une part de la capoeira qui n'est pas exprimée ici et qui me semble importante c'est les capoeiristes eux-mêmes. Une fédération aiderait à rassembler les élèves autour de "La Capoeira" et non qu'autour d'un groupe comme c'est trop le cas à mon gout. Pour moi la capoeira en Europe n'a pas la meme finalité qu'au Brésil (pour faire court).
- Il y a aussi le côté responsabilité lors d'accidents plutot floue selon les groupes. Responsabilité civil du blessé ou assurance de l'association. Une assurance de mieux prendre en charge les élèves dans certaines circonstances de la part des groupes/asso.
- L'assurance de la qualité d'enseignement des maitres et professeurs (attention, je ne remet pas en cause la compétence des profs actuel, sinon je ne continuerait pas à suivre leur enseignement) mais je pense tout de meme qu'etre maitre de capoeira ne permet pas tout et n'importe quoi.
- Enfin, je trouve l'enseignement de la capoeira dans nos contrées est très chère à pratiquer par rapport à d'autres milieux associatifs et d'autres sports similaires. Une fédération permettrait de mieux réguler les couts d'adhésions excessives.

Voila, une facette que j'ai de la capoeira, que j'ai envie de mettre sur le tapis volontairement pour faire réagir. Jms évident de trouver les mots justes ou de développer sur internet, chacun l'interprètera à sa manière, ne le prenez pas pour une attaque.

  répondre en citant  
Erokh
103 messages
Posté le 11-10-2008 à 23:50:45
Message modifié le 11-10-2008 à 23:58:04 - Voir l'original

il est vraique rien qu'au niveau financier, être reconnu et surtout subventionné par l'Etat français aiderait sûrement beaucoup le développement de la capoeira en France.

Mais le faire comme le veut le FNSC serait effectivement dommage, d'après ce que je connais de la capoeira.

Par contre, après avoir lu l'article, j'ai un peu l'impression qu'il présente le FNSC comme une entité qui veut récupérer tous les pouvoirs et toute la gloire (et les thunes de la capoeira), alors que ce n'est sûrement pas le cas, et que la fédération est sûrement proposée par manque de connaissances du droit français et/ou de compétences juridiques pour affiner la chose.

En tout cas, il y a encore du boulot pour faire officiellement faire reconnaitre la capoeira par les institutions françaises, étant donné qu'elle ne rentre dans aucune case existante (et c'est aussi ce qui fait une partie de son intérêt)

  répondre en citant    voir le profil de Erokh    email Erokh  
inspector
3 messages

Posté le 12-10-2008 à 01:03:30

1) D'accord qu'il s'agît d'un sujet qui mériterait un forum, car c'est une question aussi complexe qu'importante.
2) On peut prendre des assurances sans être dans le cadre du sport : les ciracassiens (amateurs comme professionnels), par exemple, ont accès aux assurances, éventuellement à coût réduit par le biais, par exemple, de la Fédération des Associations Laïques. Une piste intéressante serait une fédération non sportive, puisque la définition étriquée que donne la loi du sport ne nous correspond pas. (Sans exclure, évidemment, ceux qui veulent faire de la capoeira-boxe, ou autre sport de compétition inspiré de la capoeira.
3) C'est vrai que la pratique coûte trop cher à cause du manque de subventions, mais s'il faut mettre la tête dans le moule pour les avoir...
4) pour ce qui est de "L'assurance de la qualité d'enseignement des maitres et professeurs", le fait que ceux-ci reçoivent un agrément de l'Etat est très loin, selon moi, d'être une garantie suffisante.

  répondre en citant    voir le profil de inspector    email inspector    site internet de inspector  
Anonyme
Posté le 25-10-2008 à 09:00:34

Personnellement je pense que la formation des maîtres par des maîtres Brésiliens est la meilleure garantie d'un enseignement digne du respect des origines et traditions de cette pratique. Je trouve indispensable que la capoeira conserve son indépendance et sa diversité des formes de pratique (angola, régionale). Même si les académies ont des différences, la capoeira conserve un langage commun qui permet aux copoeiristes de se rencontrer dans le respect de chacun.
Enfin, la question d'assurance à mon avis est un faux problème puisqu'en France la plupart des gens possèdent une assurance de responsabilité civile qui couvre en cas d'accident corporel et l'adhésion à une association permet de rendre les choses claires sur un plan juridique.
Et comme on le sait tous, la fédération d'un sport vient ajouter plus que de la clarté la notion commerciale qui dénature toute pratique et perverti!! La capoeira comme la danse doit rester en dehors des normes et chaque acadéùie porter ses couleurs et ses spécificités.
C'est mon avis

  répondre en citant  
    poster une réponse à ce sujet
 
  Copyright © 2001, 2019 
  Tous droits réservés - Reproduction  interdite sans autorisation écrite. 
  
un site internet Emagma